Travaux et Innovations
Contactez nous

Nous contacter

Identification
Noter cette page
Note moyenne : 1 / 5

Page notée 39 fois.

Votre note :

 

         L'IGF en actions

 

Bien vivre son métier en agriculture !

Le 16 juin 2017 à Limoges, une soixantaine d’agricultrices et d’agriculteurs et de consultants a répondu à l’invitation conjointe de l’Intergroupes Féminin, de la Fédération régionale des Geda du Limousin et de Trame pour équilibrer sa vie professionnelle et personnelle.

Pour Marie Allet, apicultrice en Haute-Vienne et présidente de l’Intergroupes Féminin, « le thème des risques psychosociaux reste prégnant en agriculture. Des groupes d’agricultrices comme DFAM 03 ont mené des actions sur ce thème, comme un film disponible sur Internet1. En 2015, notre IGF a initié une série de conférences sur le bien-être en agriculture, avec la venue de Pierrette Desrosiers, psycoach québécoise. Aujourd’hui, nous souhaitons donner aux agriculteurs et agriculteurs des clés, des outils pour garder l’équilibre dans la tourmente. Claude Allet, Mécanicien des organisations, nous présentera son travail en tant qu’animateur référent de l’association Progrès du Management. Puis, nous initierons un barcamp autour de 4 thèmes. Et comme le bien-être est un sujet sérieux qui peut être traité avec humour, nous profiterons des tours du clown Bigoudi tout au long de la journée. » Extrait du mot d'ouverture de la journée.

1Visionner le film « Mal de terre »

Visionner les interviews des intervenants de la journée


 

Cultiver son équilibre dans le mouvement

Claude Allet explique : « Pour garder son équilibre, il faut être dans le mouvement. Par exemple, l’ascidie2, à un moment de sa vie s'implante sur un rocher. La première chose qu'elle fait en s'implantant sur ce rocher qu'elle ne quitte jamais, est de digérer son propre cerveau et système nerveux pour se nourrir. Donc une fois que vous n'avez plus besoin de bouger, vous n'avez pas besoin du luxe qu'est le cerveau. Il faut bouger pour faire fonctionner son cerveau et garder son équilibre ! Seul, c’est très difficile. A plusieurs, c’est vraiment stimulant ! Et pour que cela fonctionne dans un groupe, il faut deux clés de réussite : la bienveillance et la joyeuse bousculade. Savoir se confronter aux autres dans le respect de chacun. »

2Petit animal marin en forme d’outre qui vit fixé aux rochers.

Un barcamp pour stimuler l’intérêt !

L’après-midi, un barcamp avec 4 ateliers en parallèle autour de 4 thèmes a permis de stimuler l'intérêt pour les différentes initiatives menées dans les groupes de développement et donner envie d'aller plus loin.

  • L’atelier Bien dans sa tête a regroupé la PNL (programmation neurolinguistique) et l’EFT (Emotional Freedom Tecnics) ;
  • Bien dans son corps a abordé la sophrologie et l’image de soi ;
  • Bien dans son travail a développé l’ergonomie ;
  • Bien ensemble, dans cet atelier les thèmes ont été les réseaux sociaux (Blog, Faceboog, Twitter…).

Fabienne Audouard, chargée de communication à Trame est allée à la rencontre de chaque intervenant des ateliers du barcamp.

Visionner les interviews en cliquant sur ce lien

Un besoin d'approfondissement

A la fin de la journée, Claude Allet est revenu sur les éléments phares du contenu des ateliers. Il a repéré :

  • « Qu’il est bon de parler du bien-être de l’agriculteur et pas que du bien-être animal.
  • Que les humains sont des êtres d’habitudes et que pour changer, il faut vouloir changer et renforcer la conscience que les choses peuvent changer.
  • Les agriculteurs et agricultrices ont un vrai besoin d’échanger et de partager des outils.
  • L’humain doit être remis dans l’écosystème.
  • Et enfin, les personnes doivent arrêter de dire que ce n’est pas possible car toute pensée négative ou fausse se traduit par un déséquilibre ».

 

Marie Allet est ravie de cette journée car la frustration d’en savoir plus sur les techniques était présente et que cela a montré un vrai besoin de poursuivre.

Et Olivier Tourand, président de la FNGEDA, de poursuivre sur une citation de Jean Rostand : « Attendre d’en savoir assez pour agir, c’est se condamner à l’inaction. Il est donc bien que les groupes féminins fassent bouger les choses et bousculent les groupes masculins sur ce thème de bien-être. Mon souhait est que la prochaine rencontre sur ce thème, rassemble 50 femmes et 300 hommes, car le métier d’agriculteur est lié au regard de l’autre et ces outils pourraient les aider. »

Karen Serres, présidente de Trame, de conclure : « Je suis ravie de cette initiative et du travail de l’IGF. Avec Trame, nous bâtissons un socle d’outils pour améliorer le bien-être et les relations humaines en agriculture ».

 


 

DEVENEZ PRODUCTEUR DE VOTRE VIE, Choisissez de Réussir !

 

Près de 1000 agriculteurs-trices, conseillers et jeunes en formation ont assisté aux conférences organisées par l’IGF et Trame avec la psycoach Pierrette Desrosiers

 

Dans le cadre de son projet « Devenez producteur de votre vie, choisissez de réussir », l’IGF en partenariat avec Trame, a choisi de faire intervenir Pierrette Desrosiers, une psycoach québequoise, spécialiste du monde agricole.

Au total, ce sont près de 1000 agriculteurs, agricultrices, conseillers et jeunes en formation qui se sont réunis autour de 6 conférences en Seine-Maritime, en Bretagne, dans la Sarthe, dans l’Allier, dans le Limousin et en Aquitaine.

Deux thèmes ont été abordés :

-          Savoir utiliser les émotions pour mieux réussir,

-          Productivité et bien-être, est-ce possible ?

Pour Jean Lavergne, président de la Fédération régionale des Geda du Limosin, « les groupes de développement ont travaillé sur les techniques de production, puis ces dernières années sur la stratégie d’entreprise. Avec cette conférence, les Geda du Limousin ouvrent un nouveau champ de réflexion pour les années à venir. Le collectif peut être un lieu d’écoute, un lieu d’échanges pour aider les agriculteurs à aller mieux et continuer d’être bien sur leurs fermes ».

 Les participants ont été chaque fois conquis par la conférencière qui mêle à la fois l’expérience, le vécu et l’humour pour tenir en haleine son public pendant près de 2h : « Les agricultrices françaises m’ont dit qu’elles faisaient appel à moi pour sensibiliser les hommes, car elles ont vu que je travaillais sur ce public au Québec. Je pense que c’est mon approche basé sur des modèles positifs qui a interpelé l’Inter-Groupes Féminins. Il faut promouvoir le bien-être pour augmenter le bien-être ! »


 

 

Une agricultrice et un agriculteur ayant suivis la formation témoignent :

Découvrez des extraits des conférences :

Le test de la guimauve

Le test du lipstick




Découvrez également des vidéos et une interview radio (RCF Allier) pour apprendre à connaitre Pierrette Desrosiers et les thèmes abordés aux conférences et formations :

Pourquoi certains réussissent

Estime de soi

Bienvenue aux hommes

Les croyances limitatives

L'intelligence émotionnelle

Vous connaissez-vous ?


Contact : Céline Marec, 01 44 95 08 16, c.marec@trame.org

 


Zoom sur les réussites passées de l'IGF

La parole à Sophie Willemetz au Festival National des groupes à Arras

Pour expliquer ce qu’est IGF, elles ont choisi une méthode originale

Sophie Willemetz, présidente de l’IGF a présenté et mis en avant l’Inter Groupes Féminins

  • I : comme Initiatives prises par des groupes de femmes, qui vont communiquer sur des salons, le SITEVI, le SIMA, la foire de Chalon en Champagne, de l’INMA sur l’identité de notre réseau, ce que c’est l’IGF, qui ont est et qu’est ce qu’on y fait et pourquoi en tant que femme on a besoin d’avoir une entité spécifique

    Nous avons rencontré les dirigeants de la Caisse MSA en leur disant « vous travailler sur la gestion du stress ou les risques psycho sociaux, nous ça nous intéresse, et on voudrait travailler ce thème dans notre réseau »

    En tant que femmes, on est au premier plan dans les relations humaines dans les formes sociétaires et relations humaines au travail, les femmes y jouent aussi parfois un rôle de tampon.

    Le stress au travail engendre, la dépression et au-delà Il y a des tabous à lever. Des tabous qui se lèvent grâce aux femmes, au même titre que des femmes interviennent dans les groupes et sur des exploitations au titre de la prévention des accidents de travail
  • G : Il est commun avec la FNGEDA, c’est le Groupe, la force du groupe, la force du réseau à quoi sert un groupe ? Un groupe sert à se retrouver entre nous, à échanger sur des thématiques et à revenir plus fort
  • F : comme Femmes dynamiques, des femmes fières de l’être. Des femmes avant tout fière de leur métier d’agricultrice, de leur quotidien, fière de communiquer sur ce qu’elles font sur des exploitations agricoles et si elles peuvent être jolies, c’est d’autant mieux.
  • E : la lettre E n’hésite pas dans IGF, elle est spéciale pour le Festival des groupes, le 30 novembre 2012 à Arras, elle veut dire Enthousiasme, Efficacité et Énergie   

 

 

♦ Les femmes étaient aussi actrices d'un circuit thématique intitulé "Oser avec le groupe, le bien être au travail et l'épanouissement personnel et professionnel"

 

 


 "Des femmes, agents secrets d'une dynamique au travail !"

 Tel était le titre de la table ronde abordée lors du Symposium de l'INMA (Institut national de la médécine agricole), le 14 septembre 2012 à Tours

Des témoignages de l'agriculture de l'IGF

6 agricultrices de l'inter Groupes Féminins sont intervenues lors cette table ronde qui s'est déroulée autour de 5 tableaux :

  • l'accessibilité des femmes à la formation
  • la gestion du stress et les risques psychosociaux
  • les relations humaines dans le travail
  • le rôle des femmes en prévention et sécurité dans l'entreprise
  • l'organisation du travail et l'harmonisation entre la vie privée et professionnelle

Chacune a évoqué, l'organisation du travail en agriculture, la difficile harmonisation et la conciliation de la sphère privée et professionnelle dans le monde agricole.

 

Sur un fond "d'invisibilité" dans le travail, les femmes de l'agriculture réagissent. Véritables "agents secrets" d'une dynamique rurale...

Ici les agricultrices de l'Inter Groupes Féminins au Symposium du 4 septembre 2012 à Tours

 


  

"Femmes en agriculture dans les filières viticoles et fruits et légumes"

Après leur succès au SIMA 2011, l'IGF était présente du 29 novembre au 1er décembre 2011 au SITEVI.
Les représentantes de l'Inter Groupe Féminins étaient sur un stand intitulé : "Femmes en agriculture dans les filières viticoles et fruits et légumes" Ce stand avait pour but de montrer en quoi la féminité est partie prenante du développement agricole et rural tant au travers des agricultrices que des femmes salariées agricoles.
Sur ce stand étaient présentées toutes les réalisations portées par des femmes en agriculture.

A cette occasion, a été organisée une conférence sur le thème « Femmes en agriculture et saisonnalité du travail » ainsi qu’un atelier sur le thème « femmes salariées agricoles » préparé par la FNAsavpa.

Pour plus d'information sur cette action au SITEVI 2011, merci de contacter : Antoine Carret, animateur IGF - a.carret@trame.org

 


  

Zoom sur la participation de l'IGF au SIMA 2011

L’Inter Groupes Féminins s’est investi au SIMA du 20 au 24 février 2011

Un stand « Femmes en agriculture » : marqué par la parution du livre « Je suis agricultrice aujourd’hui…. » publié par DFAM 03 et remis lors de l’inauguration, en mains propres à Monsieur Bruno LE MAIRE, Ministre de l’agriculture.

                
  • Une conférence : « Morphologie féminine et sécurité auprès des agroéquipements »
  • Une conférence : « Relations humaines, organisation du travail et agroéquipements »

Des suites favorables sont en construction dans le cadre d’une convention qui lierait l’IGF à la Caisse Centrale de MSA et à VIVEA pour la mise en place de formations à la Gestion du stress en agriculture : ces formations portées par les groupes féminins seraient ouvertes aux hommes et aux femmes, sur préconisation des MSA. Quatre départements seraient « pilotes » : le Pas de Calais, les Ardennes, la Charente Maritime et l’Allier.


Une trentaine de retombées presses sur "les Femmes en agriculture"

 

 

Portrait de 4 agricultrices rencontrées au SIMA par Figaro

Lire l'article : http://madame.lefigaro.fr/societe/on-peut-etre-agricultrice-porter-talons-240211-136284


 

Agricultrices : SORTIR DE L'ANONYMAT

A l'occasion de la Foire de Châlons du 2 septembre 2010, Valeurs Vertes a fait témoigner des représentantes de l'IGF sur leur métier.

"Paroles d'Agricultrices" sur ce métier à temps plein

Lire l'article de Valeurs Vertes

  •  Les Lauréats 2010 "Valeurs vertes - Foire de Châlons"

En partenariat avec la Commission Nationale des Agricultrices (CNA) de la FNSEA et de l'Inter Groupes Féminins de Trame-FNGEDA

Découvrir les lauréats : 1er prix TRAME - Véronique Duforest (créatrice de la Ferme aux Chiconnettes - dépt 62). 1er prix CNA : Colette Perrot (créatrice d'un service de remplacement spécifiquement féminin - dépt 71)

Lire l'article de Valeurs Vertes sur les Lauréats

 

elles sont les actions de l'IGF ?

 

Dernière modification le 21-07-2017 par Kim Deslandes.
Cette page a été consultée : 4857 fois.

Lettre d'information
Recherche
Les médias sociaux de Trame

Découvrez la nouvelle page Facebook de Trame


Trame et son réseau social
Cliquez sur l'image

Trame et sa chaîne Youtube
Cliquez sur le logo Trame pour la découvrir

 
Brèves Trame