Travaux et Innovations
Contactez nous

Nous contacter

Identification
Noter cette page
Note moyenne : 1 / 5

Page notée 87 fois.

Votre note :

Actualités du réseau des Associations des salariés agricoles


Actu du 23 octobre 2018

Des réunions de secteurs pour rompre l’isolement
Association des salariés agricoles de l’Aveyron

Une quinzaine de salariés était présente  près de Laguiole pour une réunion de secteur, riche en échanges et en perspectives pour mieux valoriser les métiers de salariés agricoles. L’Aveyron est un très vaste département de moyenne montagne où les distances sont très grandes entre les divers secteurs du département. Certains salariés habitent à 1h30 de Rodez, le chef-lieu… Beaucoup de salariés travaillent seuls sur leur exploitation, le plus souvent dans des élevages ; ils finissent tard leurs journées et se connaissent peu entre collègues. Sans animation et rencontres sur le terrain, le salarié agricole isolé contacte peu l’association départementale si ce n’est pour une demande précise. En allant à la rencontre des salariés au plus près de chez eux, il devient possible d’échanger sur leur quotidien tout en créant un lien de confiance avec l’association et d’amitié entre salariés du secteur.

Chaque rencontre commence vers 20h autour d’un verre qui permet de dégeler les relations, créer de la convivialité et permettre aux retardataires de rejoindre le groupe. Suit le repas entrecoupé de temps d’échanges : tour de table de présentation, informations sur les activités de l’association, thèmes de l’année… Les rencontres sont intergénérationnelles. Plus la confiance se crée et plus le salarié se livre sur son vécu. Il découvre qu’il n’est pas seul à porter certaines questions et que des collègues peuvent avoir des réponses.

Ces rencontres par secteur géographique de l’Aveyron permettent de faire ressortir des attentes et besoins non satisfaits, des problématiques partagées, mais aussi des idées nouvelles. Celles-ci permettent ensuite de faire émerger de nouveaux projets au sein de l’association. Certains d’entre eux peuvent ensuite être repris s’ils le souhaitent par les partenaires sociaux. Un bon exemple est le besoin de formation sur la conduite des tracteurs dans les pentes qui a émergé de nos réunions et que la CPHSCT s’est ensuite s’appropriée en contribuant à mettre en place un nouveau module de formation sur ce thème. C’est en entretenant ce contact permanent avec le terrain que l’association des salariés agricoles peut porter et argumenter des projets pertinents et réalistes pour améliorer le quotidien des salariés aveyronnais.


Actu du 9 octobre 2018

Privilégier la communication
Association des salariés agricoles d’Ille-et-Vilaine

Lors du SPACE de Rennes, dans le cadre du débat organisé par la FRGeda Bretagne et Trame sur le bien-être au travail, Isabelle Teurnier, salariée agricole dans une exploitation porcine a témoigné.  « Le plus important c’est la communication, c’est entretenir le binôme employeur-salarié. La relation à l’autre peut tout changer. Ne pas être pollué par ses relations au travail, permet d’être plus disponible quand on rentre chez soi, notamment pour s’engager dans des activités extérieures ». Isabelle Teurnier est administratrice de l'Association des salariés agricole d’Ille-et-Villaine. « J’ai l’impression d’être écoutée et d’avoir une grande autonomie dans mon travail. J’ai envie de dire aux employeurs : Faites confiance à vos salariés, ils vous le rendront au centuple ! ».

Actu du 5 juillet 2018

La relation humaine entre employeur et salarié agricole
Association des salariés agricoles d’Occitanie

De prime abord, la communication employeur-salarié peut sembler une question mineure. Après une enquête menée par des étudiants du CFPPA d’Auzeville, elle se révèle comme essentielle. Elle interagit sur de nombreuses facettes du métier de salarié agricole et peut avoir d’importantes conséquences pour le salarié dans le choix de rester ou non dans un emploi.

Les étudiants ont rapproché le taux de satisfaction des salariés quant à la relation employeur/salarié avec différents facteurs. Ainsi on constate que la relation est plus souvent meilleure dans les groupements d’employeurs et les sociétés non commerciales, indicateur probable d’une réflexion collective plus approfondie entre employeurs dans ces structures sur la place, le cadre d’intervention et l’implication du salarié. Le facteur pression au travail est lui aussi particulièrement clivant : le stress est de façon générale un grand générateur de mauvaises conditions de travail et par suite de mauvaises relations.

Pour la région Occitanie, 30% du travail de production est désormais réalisé par des salariés agricoles. Dans le même temps, ces métiers exigent de plus en plus de compétences et les candidats manquent pour répondre aux offres d'emplois. Il devient essentiel de savoir établir une bonne relation avec son salarié pour le conserver… Cette enquête permettra d’approfondir cette thématique essentielle au bon fonctionnement des entreprises agricoles.


Actu du 19 juin 2018

Des partenariats entre le développement agricole et la formation
Association des salariés agricoles du Tarn

Pour aider des travailleurs dits « différents » à travailler sur des exploitations viticoles, l’association s’investit dans la mise en place d’un Certificat de qualification professionnelle. Depuis 4 ans, avec la MFR de Bel Aspect, Inéopôle formation et l’ESAT de Boissel, l’originalité de ce parcours de formation vient de l’association des salariés agricoles qui a trouvé des salariés agricoles pour devenir les tuteurs, en accord avec l’employeur de ces travailleurs différents. Aujourd’hui 4 travailleurs ont obtenu leur CQP et les tuteurs ont vécu une grande aventure humaine en accompagnant ces personnes différentes. Une belle fête est d’ailleurs prévue pour l’obtention de ce CQP à l’ESAT de Boissel.

Les salariés agricoles du Tarn mènent aussi de nombreuses actions pour les salariés de la viticulture, comme un concours de taille de vigne avec de nombreuses animations. Le travail en partenariat entre les 4 structures a tissé de nombreux liens entre les organismes de formation et de développement. Ainsi, le 30 mai, Inéopôle Brens fêtait la promotion des élèves de commerce Vins et spiritueux et l’association des salariés agricoles était conviée à cette belle soirée. Les jeunes étudiants ont été intronisés à la confrérie de la Dive Bouteille de Gaillac, ainsi que Christophe Urios, emblématique entraîneur de rugby du Castres Olympique, 3 jours avant la finale du Top 14 et avant que ne Castres soit champion de France.

« Soudés, unis, combatifs, constructifs, tout cela dans la convivialité », une devise de rugby qui accompagne notre association de salariés agricoles du Tarn pour mener des actions en partenariat avec de nombreuses structures.

Actu du 26 février 2018

Le Lien Normand
Association des salariés agricoles de Normandie

11 salariés agricoles de Normandie se sont réunis à Caen pour « Se mettre d’accord sur l’élaboration d’un bulletin régional ». Le journal est un outil essentiel de communication vers les salariés agricoles et les adhérents des associations. Il véhicule des informations sur les techniques agricoles, la santé-sécurité au travail, la vie des associations… Quatre des cinq départements disposent actuellement d’un bulletin, mais souhaitent se regrouper pour faciliter sa mise en œuvre et diminuer les coûts. Au cours de cette journée de formation, dispensée par Trame, un chemin de fer, une convention de travail et un nom ont été trouvés pour le nouveau bulletin des salariés de Normandie : Le Lien Normand ! « Nous avons pu avancer réellement sur une idée qui traîne depuis longtemps. Nous avons une trame et un échéancier », Sarah Châtel, animatrice de l’Association des salariés agricoles de l’Eure.

Actu du 30 janvier 2018

Se former pour travailler en sécurité
Association des Salariés Agricoles d’Ille-et-Vilaine

Contention des bovins et tronçonnage en sécurité : une dizaine de salariés a participé à chaque journée de formation organisée avec la MSA. Ces journées se sont déroulées en deux temps : le matin en salle pour des apports théoriques et l’après-midi sur une exploitation. La formation sur la contention des bovins a consisté à apprendre comment approcher un bovin, utiliser des cordes (longueurs, nœuds anti-étranglement), et créer de la contention sur les exploitations (type de parcs, portes de contention, largueur de couloirs). L'après-midi a été consacré à la mise en pratique.

Lors de la formation tronçonneuse, les salariés agricoles ont revu les consignes de sécurité (port des équipements de protection individuelle), découvert les normes existantes pour les différents outils, pratiquer les différents moyens d'affûtage (lime, guide d'affûtage). Des exercices pratiques ont permis d’appréhender comment abattre un arbre en observant les obstacles (ligne électrique, maison) et en évaluant les dangers potentiels.

Actu du 16 janvier 2018

Un concours de conduite
Association des salariés agricoles de l’Aveyron

200 personnes ont participé au concours de conduite de matériel agricole et à la journée de découverte des métiers de salariés de la production à la Ferme de Bernussou. Ces deux journées sont une première pour l’association des salariés agricoles de l’Aveyron, plus habituée à organisée des concours de chiens de troupeau. « Dans l’Aveyron, on compte 3000 salariés agricoles », explique Sébastine Issalis, président de l’association et chauffeur en Cuma. « C’est un chiffre en hausse, qui traduit l’évolution de l’agriculture avec un besoin de plus en plus fort de main-d’œuvre. Mais les agriculteurs peinent à recruter, d’où l’idée de ces journées pour mieux faire connaître le salariat agricole ».

Le concours de conduite de matériel agricole a été organisé par les membres de l’association des salariés agricoles aveyronnais. Il était composé d'une épreuve théorique (20 questions), une épreuve avec chargeur télescopique et une épreuve avec tracteur-remorque.  Sur un parcours technique et ludique, chaque candidat devait réaliser quelques manœuvres demandant de la précision et déplacer un ballon sur différents obstacles.

Le simulateur de conduite d’un tracteur, proposé par le CPHSCT de la MSA, a remporté un franc succès avec une soixantaine de « testeurs ». Le dispositif est composé d’une vraie cabine et d’un écran, ce qui permet au conducteur de ressentir réellement les effets de son mode de conduite. Il était demandé aux adultes de répondre au préalable à un petit questionnaire concernant la sécurité au travail.

La Fédération départementale des Cuma s’était aussi associée à la journée. Sur divers parcours, un tracteur équipé d’une console a réalisé des mesures de consommation instantanée, permettant de montrer en direct les économies que l’on peut réaliser selon choix de la vitesse, le gonflage des pneus ou la présence ou l’absence de masses devant le tracteur.


Actu du 2 janvier 2018

5ème Rencontre des tailleurs de France en Bordelais
Association des salariés agricoles de Gironde

Depuis 2013, les tailleurs de vigne sont invités dans le Bordelais. 44 salariés viticoles de Gironde, de la Marne et de l'Aude se sont affrontés de dextérité dans l’ancienne demeure familiale du peintre Toulouse Lautrec. Les propriétaires actuels du Château Malromé rénovent le site pour en faire un lieu de célébration de l’œuvre de Toulouse-Mautrec et d’expositions d’art contemporain.

Après les appellations Médoc, Pessac-léognan, Sauternes et Montagne-Saint-Emilion, les participants des diverses délégations ont découvert la principale appellation de la Gironde, l’appellation Bordeaux Supérieur. Après ce premier concours de taille de vigne, le championnat de taille de vigne des salariés agricoles de Gironde 2017/2018 se poursuivra dans le Médoc et le Sauternais. Après chaque épreuve, le vainqueur repartira avec le très convoité « Sécateur d’Or ». Seront également décorés le meilleur tailleur et la meilleure équipe de la saison. Outre le prestige de remporter ces titres, il est important pour ces salariés viticoles de montrer la technicité de leur métier et de faire partager leur savoir-faire.

Actu du 27 novembre 2017

Sécurité au travail : prévenir les risques
Association des salariés agricoles du Morbihan

Relations humaines, communication, organisation du travail, équipements…, les sujets d’échanges ont été nombreux les 15 porchers réunis pour parler de conditions de travail en élevage porcin. Ces professionnels de l’élevage s’attachent à dire que sur les relations humaines, il y a des incontournables : « Se dire bonjour le matin, avoir du respect mutuel entre collègues et avec son employeur, prendre le temps d’échanger avec ceux avec qui on travaille, faire une pause-café : tout cela favorise une bonne ambiance ». Les discussions ont aussi porté sur l’organisation du travail : « il est important que le travail soit planifié à l’avance, pour ne pas travailler toujours dans l'urgence ; il est aussi important de répartir les tâches, de respecter les horaires ; de rédiger une fiche de poste ».

Actu du 30 octobre 2017

Être heureux en relations humaines
Association des salariés agricoles du Tarn

Des salariés agricoles, des agriculteurs employeurs et des élèves en BTS ACSE de Inéopôle formations étaient en conférence « Améliorer la relation au quotidien entre employeurs et salariés ».

Le 20 octobre, l’Association des salariés agricoles du Tarn organisait la conférence « J'ai deux mots à te dire » sur la relation au quotidien dans les exploitations agricoles, avec la participation de la FDCuma, des Maisons Familiales et Rurale et de l’Adefa du Tarn. Antoine Carret, chef de projet « Relations humaines » a Trame a animé les débats et interpelé l’auditoire sur des thématiques telles que : prendre sa place de patron ; repérer les signaux faibles d'une relation à améliorer ; patron et salarié : écrire un contrat et pratiquer l’entretien annuel ; développer ses compétences relationnelles. Chaque participant a complété une grille d’intérêts nominative pour vérifier l’appropriation des sujets abordés. 4 témoins employeurs et salariés d’exploitation individuelles ou de Cuma ont apporté leurs expériences sur les attitudes, les signes de reconnaissance et les compétences relationnelles. Un temps d’échanges en sous-groupes a permis à chacun d’évoquer les idées essentielles et de les partager en grand groupe. Les élèves ont confronté leurs visions avec les professionnels et se sont ainsi appropriés plus facilement les idées avancées. En conclusion, un débat s’est engagé sur ces questions essentielles qui s’apprennent dans les relations au quotidien. Ce thème d’actualité correspond aux évolutions du travail en exploitations agricoles. Il participe à une organisation optimale, au partage de la pénibilité et à la pratique de bonnes habitudes pour un meilleur confort de vie professionnelle.

Actu du 17 octobre 2017

Un concours de pointage pour bovins
Association des salariés agricoles du Calvados

Ouvert aux salariés agricoles et aux élèves des Maisons familiales rurales et lycées agricoles du secteur, le concours de pointage de bovins se déroule durant le comice de Livarot. L’édition de septembre 2017 a réuni 13 concurrents : 9 salariés et 4 étudiants. Le vainqueur est un élève de la Maison Familiale de Blangy-le-Château. « Les concours de pointage qu’organise l’Association des salariés agricoles du Calvados apportent une animation au comice de Livarot, et avant à celui de Balleroy Caumont-l’Eventé. Ils font participer des jeunes en formation, qui seront demain exploitants agricoles ou salariés en élevage. C’est aussi l’occasion de communiquer sur l’association et ses activités », explique Eric Jeanne, président de l’Association des salariés agricoles du Calvados.

Actu du 19 septembre

Communication tous azimuts
Association des salariés agricoles du Tarn

Fin aout, l’association était présente sur le concours de chiens de troupeau d’Arifat et début septembre sur les journées OCCIT’AGRI, manifestation agricole régionale des Jeunes Agriculteurs. Exposition sur les femmes salariées agricoles et sur la valorisation des métiers, documentations, l’association proposait de nombreuses activités sur son stand. Roue des métiers destinée aux enfants et aux jeunes, parcours géant de découverte des métiers de salariés pour les adolescents et les adultes, 6 salariés agricoles ont assuré l’information et les animations proposées. Durant ces 2 jours, le stand de l’association a connu une forte affluence : des salariés agricoles, mais aussi des personnes à l’écoute de la problématique agricole. A noter que le Préfet du Tarn a passé beaucoup de temps avec les responsables de l’association pour aborder la problématique du salariat agricole et de l’information auprès des jeunes. Par ailleurs, le nouveau directeur général de la MSA Midi-Pyrénées Nord a testé le parcours de découverte des métiers et s’est prêté au jeu des questions-réponses. L’association a été très en vue, de nombreux ballons avec le nouveau logo de l’association colorant cette manifestation régionale.

Toute l’équipe tarnaise est repartie très enthousiaste de ces 2 journées en pensant déjà à l’organisation de la journée sur les relations humaines animées par Trame le 20 octobre et la tenue du congrès national des salariés agricoles de France en mars 2018.

Actu du 26 juin 2017

Journée éco-responsabilité : une « parenthèse naturelle »
Association des salariés agricoles du Tarn

A l’occasion d’une journée de visite, les salariés agricoles se sont questionnés sur leurs modesde vie pour un quotidien plus éco-responsable. Résolument engagée dans une gestion cohérente et respectueuse de l’environnement, La Pouzaque est une association spécialisée dans le domaine de l’éducation à l’environnement. Située au sud du Tarn, aux confins de l’Aude et de la Haute-Garonne, l’éco-structure de La Pouzaque bénéficie d’un site exceptionnel au sein du Parc naturel régional du Haut-Languedoc, au cœur du massif forestier de la Montagne Noire. Le directeur et l’animateur de l’Association ont présenté le site et ses équipements en faveur de l’environnement (photovoltaïque, solaire, compostage, toilettes sèches, station d'épuration naturelle...).  Au cours de cette journée, les participants ont pris conscience de leur impact sur l’environnement.

Actu du 13 juin 2017

Santé au travail : prévenir plutôt que guérir
Association des salariés agricoles d’Occitanie

L’Association a réalisé une étude sur la santé et la sécurité au travail sous l’angle « Vulgarisation des données juridiques sur la santé et la sécurité au travail auprès des salariés agricoles ».

Cette étude a été menée par des élèves en licence professionnelle « Assistant Conseil en droit et gestion des entreprises et organismes du secteur agricole » de l’Université Toulouse Capitol I.  Lors de l’assemblée générale de l’association, ils ont fait le choix de présenter 9 films couts permettant de questionner de façon ludique les salariés agricoles sur ce thème qui les touche directement. Une table ronde a réuni des représentants de la MSA, de la DIRECTTE, du Service de remplacement d’Occitanie et des Cuma.

Il ressort de cette journée que le travail de prévention des risques reste le meilleur moyen d’éviter les accidents du travail. Cela ouvre de nouvelles perspectives pour l’Association des salariés agricoles d’Occitanie qui va poursuivre son travail de sensibilisation auprès des salariés de la production agricole.

 

Actu du 3 avril 2017

L’association des salariés agricoles de Bretagne relancée

L’association des salariés de Bretagne est aux salariés de la production ce que les groupes de développement sont aux agriculteurs : un lieu d’information professionnelle pour une population présente sur toutes les exploitations agricoles de Bretagne, mais encore souvent isolée.

En Bretagne, trois associations départementales existent dans le Morbihan, l’Ille-et-Vilaine et les Côtes d’Armor. Cette nouvelle association régionale est présidée par Eric Passetemps, responsable d’élevage porcin, mais aussi vice-président de l’Association nationale des salariés agricoles de France. « Pour continuer d’apporter un soutien aux salariés agricoles, nous avons besoin de développer nos moyens d’animation et c’est à l’échelon de la région que se concentrent les politiques, d’où la renaissance de notre association régionale. Les salariés agricoles sont une population mal connue en agriculture, mais ils ont un rôle fondamental sur les exploitations notamment en élevage. Et demain ce n’est pas le manque de compétitivité qui risque de tuer l’agriculture, mais le manque de main-d’œuvre ! Les Associations de salariés agricoles ont donc un rôle important à jouer dans le développement agricole ».

Actu du 21 mars 2017

L’art de tailler la vigne
Association des salariés agricoles du Tarn

La 2ème  édition du concours de taille de vigne  Fest’taille « A la taille des nouvelles régions » a pris une résonance plus large avec la participation de salariés agricoles, de stagiaires et de personnes en insertion.

L’association des salariés agricoles du  Tarn a su s’entourer de partenaires fiables pour la mise en place de cette manifestation : l’ESAT de Boissel, la  MFR de Bel Aspect,  Inéopôle Formation de Brens sans oublier la  MSA Midi-Pyrénées Nord et son service prévention des accidents du travail. Ces 5 structures ont construit un programme riche et varié pour ces 2 journées centrées sur la viticulture et ses métiers.

Le vendredi a été consacré à la visite de l’usine Infaco, leader mondial de fabriquant de sécateurs électriques, puis une dégustation au domaine  Barreau. Et le soir, les salariés agricoles présents ont découvrir le film « Vendange »  tournée dans le  Gaillacois. Et la soirée s’est terminée par un exposé présenté par Robert Plageoles sur l’histoire de la taille au cours des siècles.

Le samedi, malgré le froid, 39 tailleurs ont répondu aux questions théoriques sur la viticulture et la taille, avant une épreuve pratique de taille sur les vignes de l’ESAT.  Et  vers 16 heures le verdict est tombé. Le gagnant du « Sécateur d’or » remis par la société Bahco serait-il Tarnais ? En effet des salariés étaient venus de  Bordeaux, de  Loire-Atlantique, de l’Hérault et même du Calvados. Badura  Arthur, un Tarnais, a remporté cette édition devant un salarié viticole bordelais.

Actu du 30/01/2017

A la rencontre d’un agriculteur méthaniseur
Association des salariés agricoles du Tarn

L’électricité est revendue à EDF et la chaleur alimente 4 digesteurs couloirs (Silogaz), ainsi que les maisons d’habitation de l’exploitation et une petite unité de séchage de bois.

La journée s’est poursuivie par la brasserie artisanale Montéliote. Joan Durand a appris les techniques du brassage de la bière en Argentine. De retour chez lui, dans les Monts de Lacaune, il a décidé d’en faire son métier et de fabriquer de la bière selon un procédé purement naturel à base de grains de malt d’orge, du houblon et de la levure de bière.

Cette journée a été riche en échanges et en découvertes d’innovations portées par des personnes  qui se battent pour vivre dans la Montagne Tarnaise.


 

 

Dernière modification le 23-10-2018 par Fabienne AUDOUARD.
Cette page a été consultée : 3020 fois.

Lettre d'information
Recherche
Les médias sociaux de Trame

Découvrez la nouvelle page Facebook de Trame


Trame et son réseau social
Cliquez sur l'image

Trame et sa chaîne Youtube
Cliquez sur le logo Trame pour la découvrir

 
Brèves Trame