Identification
Nos partenaires

Chambre d'agriculture de l'Orne 

Noter cette page
Note moyenne : 1 / 5

Page notée 58 fois.

Votre note :

Agrochanvre recherche des producteurs

Jean-Paul SALMON, agriculteur dans la Manche, est le gérant d’Agrochanvre. Il était invité le 29 février 2012 à Argentan par les GVA de l’Orne pour faire le point sur le développement de l’usine de défibrage reprise en 2011 par des producteurs qui poursuivent sa restructuration.

Il a souligné l’enjeu des mises en culture de chanvre dès ce printemps :

«Avec les améliorations techniques que nous avons mises en œuvre, nous traitons aujourd’hui cinq fois plus de paille que lors de notre reprise, et nous sommes sur le point de passer en 3x8 pour augmenter encore notre production. Cela nous permet d’honorer progressivement les anciens contrats avec les producteurs, d’assainir la situation financière, et de prospecter de nouveaux clients. Car les débouchés commerciaux se développent pour la fibre broyée, très bien valorisée dans la plasturgie (Barrain continue à s’approvisionner chez nous) et l’industrie automobile, et qui est notre « cœur de métier ». Notre souci aujourd’hui est de préparer 2013. Nous défibrons actuellement les 10 000 tonnes de paille stockées par les producteurs qui n’avaient pas été utilisées par nos prédécesseurs entre 2008 et 2010. Mais nous arriverons au bout de ces stocks début 2013, et c’est alors la production de chanvre 2012 qui devra alimenter l’usine. Il faudrait 800 ha engagés, nous sommes à peine à 300… Le risque est que tous les efforts que nous faisons actuellement au niveau de la relance de l’entreprise et au niveau commercial s’effondrent si nous ne pouvons assurer la fabrication, faute de matière première. »


Le gérant d’Agrochanvre a apporté des précisions sur deux points-clés pour les producteurs. D’abord sur les conditions du contrat : Agrochanvre s’engage à un paiement de 130 €/t (pour 9t de paille/ha en moyenne), avec un délai d’enlèvement de 4 à 16 mois. Ensuite sur la récolte. Après des essais non concluants de récolte avec ensileuse à bec Kemper, Agrochanvre demande désormais à ce que le chanvre soit simplement fauché à maturité, retourné une à deux fois (andaineur) et pressé en balles rondes (ficelées avec du cisal). Des producteurs de Mieuxcé et d’Habloville livrant Agrochanvre, et équipés de faucheuses à section, sont prêts à proposer en 2012 une prestation de récolte aux agriculteurs ornais qui le souhaitent. L’un d’eux s’est équipé l’an dernier d’une machine neuve achetée 2500 €, et qui a très bien fonctionné. Pour presser, les presses de type VICON (Kuhn aujourd’hui) ou Deutz Farh, avec ameneur rotatif ne posent aucun problème. De son côté la Fédération des CUMA de Normandie, qui assure une mission de développement du chanvre pour la préservation de la ressource en eau dans le Bassin du Houlme, étudie la possibilité d’organiser un équipement sur l’Orne avec plusieurs faucheuses, chauffeur compris si besoin, pour garantir une récolte dans les meilleures conditions.

Nicolas TISON, Responsable des GVA de l’Orne et lui-même producteur de 7 ha en 2012, espère que le frein de la récolte levé, les producteurs s’engageront dans cette filière, qui est prometteuse et équitable. Jean-Paul SALMON croit de plus en plus dans ce projet, dont la vitesse de développement dépendra des hectares semés en 2012, et qui annonce dans ce sens que les producteurs de 2012 seront bien sûr prioritaires en 2013…

Fiche technique sur la culture de chanvre proposée par les Chambres d'agriculture de Normandie : CLIQUEZ ICI

Contacts : Jean-Paul SALMON (jpsalmon.agrochanvre@yahoo.fr), conseil sur la culture du chanvre : Bénédicte BAZANTAY, conseillère Agro-PV de la Chambre d’agriculture de l’Orne au 02 33 62 28 88, conseil récolte : François-Xavier BABIN CUMA au 02 33 80 82 90




Dernière modification le 16-10-2014 par Jérôme GROSJEAN.
Cette page a été consultée : 3485 fois.