Lettre d'information
Les partenaires

ca81  Département mfrMSA TRAME CCM 

Contactez nous

Nous contacter

Noter cette page
Note moyenne : 1 / 5

Page notée 69 fois.

Votre note :
Recherche
Identification
Brèves Trame


technique

Quel est votre parcours de formation ?
Après une licence économique j'ai suivi la formation de génie forestier, ce qui me donne une double compétence pour enseigner l'économie et les techniques forestières.


Vers quels métiers s'orientent les élèves du lycée forestier ?

Plusieurs niveaux et donc plusieurs qualifications, avec les CAPA qui sont plutôt orientés vers les métiers manuels tel que le bûcheron formé à l'utilisation de la tronçonneuse qui va être le récolteur et aussi le sylviculteur qui va s'employer à préparer la forêt pour qu'il soit possible de la récolter un jour, ce deuxième métier étant plutôt pour former des gens qui créent la forêt. Le niveau au dessus, avec le bac pro gestion forestière va former des jeunes capables de gérer le travail d'équipe, les chantiers forestier et aussi une petite propriété forestière. L'enseignement est plus axé sur les connaissances techniques et donne une vision à long terme de la forêt en étant en relation avec les techniciens et ingénieurs. Ce sont des gens qui seront amenés à opérer avec des machines lourdes (abatteurs, porteurs, tracteurs forestiers, débusqueurs, ….). Ensuite au dessus, nous avons les techniciens avec le BTS qui vont gérer les forêts en travaillant à l'ONF par exemple, gérer les massifs forestiers pour des propriétaires, une commune ou l'Etat. Ils ont une vision de gardien de la forêt et en même temps sont responsables des coupes pour organiser et aménager la forêt. Dans notre établissement une linéarité est possible pour accéder à ces trois niveaux de diplômes et nous offrons aussi des formations professionnelles pour adultes en bûcheronnage. Toutes ces personnes de niveaux différents vont se rencontrer sur le terrain, depuis le CAPA qui va exécuter les travaux, jusqu'au technicien qui va conduire le suivi des domaines.

Quel est le marché de l'emploi du secteur bois ?
Avec le placement géographique au sud du Tarn, on va avoir des élèves de Midi-Pyrénées et de Languedoc Roussillon. La situation de l'emploi est ambigüe aujourd'hui puisque il manque des salariés pour travailler en forêt et les facteurs économiques font que les prestations sont de moins en moins intéressantes en terme de rémunération. Les métiers forestiers sont plutôt des métiers passion et en voyant nos élèves, je sais d'avance que tous ne travailleront pas en forêt. Avec le contexte économique actuel, c'est plus difficile. Le marché économique du bois est international, les prix ne sont pas fixés, il n'y a pas de quota ni de prix minimum, la politique est plus libérale que dans les autres secteurs de productions agricoles.

Quel est le taux de placement des élèves ?
On dépasse les 60 %, c'est honorable pour le petit lycée privé de Saint-Amans qui est né d'une préoccupation à la base des forestiers qui ont déploré un manque de formation. L'établissement est né d'une volonté locale et le conseil d'administration est composé principalement de forestiers, donc obligatoirement ont connaît les employeurs potentiels.

Vos formations sont donc adaptées aux besoins des réalités de terrain des employeurs ?
Pas toujours, car la pratique n'est pas suffisante, même s'ils ont des périodes de stages qui correspond à 13 semaines avec une journée de pratique par semaine, pour le niveau bac il faut quand même les heures nécessaires aux matières d'enseignement général. C'est une profession très tactile que l'on n'apprend pas en classe ; pour les bac pro ça manque pour l'apprentissage de la conduite des machines spécifiques.

Comment vont évoluer les métiers ?
L'envahissement des métiers forestiers par l'électronique, l'informatique et les mécaniques complexes de précision, demande que les jeunes soient formés en informatique, en soudure, en mécanique technique, … Également, le métier de forestier ne se fait plus principalement en observations extérieures mais aussi depuis un bureau pour analyser des situations à partir des cartes et de l'informatique appliquée aux spécificités des métiers du secteur.

Quelles sont les carrières possibles ?
Ça reste un métier passion pour des gens qui ont la fibre bois, ce sont les conditions indispensables pour qu'ils y restent et pour envisager des évolutions.

Propos recueillis par Jean-Marc Serin auprès du Lycée Forestiers du Haut Languedoc - Le Pont neuf à Saint-Amans-Soult

Dernière modification le 16-05-2014 par Tarn Association des salariés agricoles.
Cette page a été consultée : 2194 fois.