Lot
Partenaires
Mon bloc publicitaire
Noter cette page
Note moyenne : 1 / 5

Page notée 17 fois.

Votre note :
  • Témoignage – Bernard - salarié avicole.


Bernard est salarié depuis plusieurs années sur la même exploitation avicole de l'ouest du département. Cette ferme, comme toutes celles du département en élevage canards a dû prendre des mesures de vide sanitaire et s'adapter au plan de bio sécurité.

 

En tant que salarié, comme avez vous vécu  cette grippe aviaire sur l'exploitation?

Je n'aurais pas eu une intervention chirurgicale qui était programmée, mon employeur aurait eu recours au chômage technique, il ne pouvait pas me proposer d'autre activité sur l'entreprise. Je reprends le travail début août en salle de gavage.

 

Est ce que l'activité de l'entreprise a repris ces dernières semaines ?

Oui, l'entreprise a rentré des canetons le 18 mai, pour commencer le gavage 12 semaines plus tard. La situation revient donc à la normale.

 

Quelles ont été les mesures prises ?

Il faut être très méticuleux concernant le nettoyage des salles. Nous avons eu la visite de la DSV au niveau des salles de gavage. Nous avions déjà des aménagements réalisés, notamment un sas d'entrée, mais nous avons l'obligation de réaliser des améliorations (cloisons pour séparer 2 zones, aménagement du sens de rentrée et de sortie) .

 

 

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Nous travaillons en inertie, c'est à dire en circuit fermé. Les nouvelles mesures nous imposent un vide sanitaire plus long, cela limite donc le nombre de places et remet en cause notre système de travail.

 

Dernière modification le 26-07-2016 par LOT Association des salariés agricoles.
Cette page a été consultée : 1030 fois.