UA-3269600-1

Conduite des agro-équipements : évolution des emplois

Un dossier spécial de la revue des UNREP  (Etablissements privés de formation agricole) du premier trimestre 2013 aborde la question de l’évolution des emplois en conduite de tracteurs et agroéquipements (engins agricoles).

Les formations proposées permettent de développer ces compétences, toujours appréciées dans ce secteur toujours à la recherche de professionnels compétents et porteur en termes d’emploi.

Cette analyse, quoique à adapter sur l'aspect quantitatif, reste vraie dans un département d'élevage comme l'Aveyron où l'emploi en CUMA est bien développé et où les poste de travail en élevage comportent une part non négligeable de tâches  de conduite de matériel. En fin d'article, vous trouverez les contacts avec les centres de formation.

Les 500 000 exploitations agricoles dénombrées en France sont au premier rang des utilisateurs d’agroéquipements. Leur taille moyenne continue à augmenter avec en parallèle un développement important de la mécanisation. Le niveau de qualification des salariés de ce secteur est en élévation constante, tandis que leur nombre est plutôt à la reprise après une phase de diminution.

cabine tracteur

CUMA et ETA

L’apparition de matériels de fortes puissances, des automoteurs, et l’évolution technologique ont été déterminantes pour l’embauche de salariés permanents car les impératifs d’entretien n’étaient plus compatibles avec la simple mise à disposition de matériel aux adhérents. L’activité de récolte demeure la principale activité des CUMA mais toutes les autres activités liées à la production agricole progressent ainsi que celles tournées vers l’entretien de l’espace rural.

La Fédération des Entrepreneurs du Territoire (EDT) regroupe trois familles d’activités :

-          Les Entreprise de Travaux Agricoles qui peuvent intervenir en prestation de service du semis à la récolte,

-          Les Entreprise de Travaux  forestiers qui interviennent pour l’entretien et la récolte du bois,

-          Les entreprises orientées vers l’entretien des espaces ruraux non agricoles

On observe une certaine transversalité entre ces trois secteurs d’activité dans certaines entreprises et une tendance à la concentration des ETA, les entreprises unipersonnelles diminuant au profit d’entreprises plus importantes employant des salariés.

Évolution qualitative

Ce secteur évolue sous l’effet de trois grands facteurs :

1)      Contexte technologique

-          Augmentation de puissance et de capacité des matériels, développement de matériels automoteurs, outils associant plusieurs outils en un seul (semis direct)

-          Innovation technologique : sécurité et confort, réglages, précision des traitements ou intrants, systèmes de contrôle, automatisation, système d’information et d’aide à la décision, systèmes de mémorisation...
Si le développement des équipements de confort et sécurité (climatisation, suspension, ergonomie, commandes hydrauliques...) facilitent les conditions de travail et réduisent la pénibilité, l’augmentation de la puissance des machines demande une conduite plus délicate. Les technologies mettant de plus en plus en œuvre l’informatique et l’électronique demandent des compétences particulières ; De l’avis des constructeurs, ces nouveaux équipements sont souvent utilisés en dessous de leurs possibilités. 

2)      Contexte socio-économique

-          Maintenance même plus complexe assurée par l’utilisateur. Présence d’un atelier qui permet de diminuer les charges et d’utiliser les salariés en période creuse.

-          Développement de la « conduite économique » en lien avec l’augmentation du prix du carburant.

-          Diversification ou au contraire spécialisation de certaines entreprises pour s’adapter au marché.

-          Élargissement de l’activité à l’entretien de l’espace rural ; taille des haies, terrassement, fauchages des bas-côtés de voirie, déneigement, drainage, chemins ruraux, reboisement... Certaines entreprises en viennent à créer des emplois hors agriculture (Travaux publics, voire transport)

3)      Cadre règlementaire

-          Cahiers des charges de production de plus en plus rigoureux

-          Préservation de l’environnement : certiphyto...

-          Code de la route et engins automoteurs, remarques...

-          Importance des règles de sécurité (engins dangereux, produits dangereux, environnement dangereux...), normes de conformité du matériel

Source : revue d'information et d'orientation du réseau UNREP N° 400 -1er trim 2013

Contacts UNREP en Aveyron :

Pôle de formation en élevage et agro-machinisme de Bernussou
Bernussou
12200 - VILLEFRANCHE de ROUERGUE
05.65.45.27.74
bernussou@aveyron.chambagri.fr 

ADPSA Rodez
ADPSA - Carrefour de l’Agriculture
12026 RODEZ Cedex 09
Tél : 05.65.73.77.96
info@adpsa12.fr

Dernière modification le 03-09-2014 par Bernard Gauvain.
Cette page a été consultée : 3897 fois.

Recherche
Dernières offres d'emploi

18/12/2018  - Bertholène - 218 096

Exploitation agricole ovins lait recherche salarié pour soins troupeau - CDD plein temps 3 mois - poss prolongement si compétences en conduite de matériel - A pourvoir rapidement

13/12/2018  - Saint Rome de Tarn - 218 095

Exploitation agricole ovins lait recherche salarié pour aide agnelage - CDD plein temps 1 semaine - poss logement 3 au 8 janvier 2019

03/12/2018  - sud-est Decazeville - 218 094

CUMA recherche salarié pour conduite matériel et soin animaux chez adhérents - CDI 35 h - A pourvoir dès que possible

Voir la page des offres d'emploi

Brèves Trame