Identification
Contactez nous

Nous contacter

Noter cette page
Note moyenne : 1 / 5

Page notée 36 fois.

Votre note :

      et              


Nombreuses questions sur le stand AAMF/ Trame

Les visiteurs du salon sont venus à la rencontre
des Agriculteurs Méthaniseurs de France

  • Des agriculteurs venaient se renseigner sur le fonctionnement de l'association. Pour ceux qui exploitent une unité, ils voulaient rejoindre l'association pour participer aux partages d'expériences, pour participer aux formations.
  • Moins avancés, des porteurs de projets recherchaient des réponses techniques pour aborder les bureaux d'études et les constructeurs "en posant les bonnes questions ".
  • Avec beaucoup d'intèrêt, ils ont découvert la proposition de parrainage par un agriculteur méthaniseur expérimenté. "Dès que nous sommes assez avancés, quand l'étude de faisabilité validera notre projet, j'irais voir un adhérent pour qu'il soit mon parrain afin de rejoindre l'association. Ce métier est trop différent pour l'aborder tout seul".
  • Bien sûr de nombreux visiteurs venaient rencontrer AAMF suite aux alertes portées dans la presse sur la rentabilité des installations dans les conditions financières actuelles. Notre retour d'expériences suggère une vigilance sur les couts de fonctionnement et les durées d'amortissement de certains équipements de process : des clés pour étudier avec un regard critique les business plans proposés.
  • Tout le monde voulait savoir si les tarifs seraient réévalués, mais pour cela il faudra encore attendre un peu !

 

l'Atelier : Retours d'expériences des agriculteurs méthaniseurs de France : les clés pour maîtriser une installation de méthanisation à la ferme a  été l'occasion pour Frédéric Fond et Mauritz Quaak de partager leurs expériences sur la gestion des fumiers et la culture des CIVE (cultures intermédiaires a vocation énégétique) :

"Attention avec des fumiers l'enjeu est de gérer les indésirables  : il faut d'abord les éviter à la source, pas la peine de mettre des refus d'auges qui contiennent les cailloux ! " précise Frédéric Fond. "Au delà il faut interpeller votre constructeur sur la solution pour pièger ces indésirables, car s'ils rentrent dans les pompes cela va vous coûter cher en maintenance et usure du matériel..."

"Produire des CIVE est une stratégie d'exploitation, vous devez la gérer comme une culture principale". rappele Mauritz Quaak. "Contrairement à des CIPAN, la rapidité du semis est la clé. 24 heures entre la moisson et le semis c'est trop! Une ou 2 journées perdues en Juillet c'est léquivalent d'une semaine en octobre... et des tonnes de matières sèches en moins." "C'est la même chose en mai/juin si vous voulez semer un sorgho derrière un mélange seigle + vesce cultivé pour la méthanisation." renchérit Frédéric Fond, qui dans les Vosges préfère une CIVE d'hiver.

 


Les agriculteurs méthaniseurs se retrouvent en Rhône-Alpes

Ce 28 et 29 mai les agriculteurs méthaniseurs de France se sont retrouvés dans l'Ain à l'invitation de Thierry Thénoz et ses associés de Méthanéa, mais aussi de Christine et Benoit Drouilhet.

Le 28 s'est tenue l'assemblée générale de l'association. Une soixantaine d’adhérents ont pu discuter avec leurs invités de la région Rhône-Alpes, parmi lequel le député Xavier Breton vice président du groupe parlementaire sur le développement de la méthanisation, et des représentants des organisations agricoles ou de l'administration régionale.

Bien sûr l’échange a surtout été centré sur les questions d’actualité. L’année 2014 a été marquée par une grosse activité de l'AAMF sur le bilan économique des installations en fonctionnement. Lors d’une conférence de presse, le 12 décembre, les agriculteurs méthaniseurs de France lançait une alerte sur la situation économique des pionniers.

Le message a été entendu, le dialogue avec les ministères et le gouvernement a repris au sein du comité national biogaz, où AAMF apporte toute son expérience pour revoir les mesures de soutien à la filière (les tarifs et les subventions) mais aussi la nécessité de simplifier les procédures administratives, sans oublier de poursuivre le développement de l’injection et de préparer l’avenir par d’autres formes de valorisation du gaz comme le BioGNV.

Des évolutions sont attendus pour un réel soutien au développement de la méthanisation agricole et l'association restera vigilante pour que les pionniers ne soient pas oublier.

 

Le 29, un temps d'échanges avec des représentants de la recherche française a permis de mieux se connaitre et de préparer des collaborations :

  • Des agriculteurs méthaniseurs fourniront des supports pour les travaux de recherche
  • Les outils opérationnels développés à la suite de ces travaux seront utilisables par les agriculteurs pour optimiser leur biologie, leur ration, leur process... ou la valorisation du biogaz et du digestat.

"Une matinée de rencontres entre 2 mondes qui ne se parlaient pas assez", une première étape vers des collaborations fructueuses

.

Thierry Thénoz présente Méthanéa, une unité au coeur de la Bresse, construite en cohérence avec l'élevage porcin et l'exploitation agricole céréalière pour une aiimentation à la ferme. Elle fournit de la chaleur à un Cuma de séchage.

Chez Christine et Benoit Drouilhet, intégrée au milieu de l'élevage porcin, une unité de méthanisation pour valoriser seulement les lisiers et alimenter un moteur de 50 kW (utilisation judicieuse d'infrastructures existantes )

 


 


     



 


Les agriculteurs méthaniseurs se retrouvent dans les Vosges

Cette fois-ci, c'était dans les Vosges! Les rencontres AAMF ont rassemblé avec succès une cinquantaine de personnes venus de toute la France autour de l'unité de méthanisation G3 Environnement à Coussey.

La valorisation de la chaleur à travers des activités de séchage était au coeur des échanges.

Le groupe Charte a présenté sa première version : "Plus qu'une nouvelle contrainte c'est une occasion de montrer notre professionalisme" expliquait Philippe Meinrad responsable du développement de la charte. " Intéressant, c'est un peu plus de rigueur dans notre travail. Le classeur de la Charte doit nous aider à montrer comment nous respectons la réglementation et des bonnes pratiques" réagissait un adhérent.

 Les pionniers ont partagé les incidents techniques sur les installations qui ont plus de 3 ans de fonctionnement. Interpellés par les charges de fonctionnement ou les stratégies d'amortissement intégrées dans les Businness plans, l'AAMF décide de lancer un travail sur les résultats économiques.

 

Silvère Adam présente le sécheur multifonction développé avec une entreprise locale

   

Actualité publiée le 02/10/2014


Agribiométhane: Inauguration en présence de Stéphane Le Foll

Damien Roy, Président d’Agribiométhane, a accueilli le ministre de l’agriculture et le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet, lors de l’inauguration de son unité le 20 juin.

Agribiométhane (à Mortagne-sur-Sèvres en Vendée) est la 2e installation de méthanisation agricole française à injecter du biométhane dans le réseau de gaz domestique et la 1ère qui soit portée par un collectif d’agriculteurs (4 élevages). C’est un exemple d’une démarche collective d’agriculteurs pour développer leur activité vers plus de performance économique et environnementale : une illustration du concept « d’agroécologie » cher au ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll.

Agribiométhane, c’est aussi le premier projet de méthanisation agricole partenaire de GDF-Suez, l’opérateur historique du gaz en France. GDF-Suez a en effet mobilisé d’importants moyens pour développer le biométhane en France : il s’agit en effet d’une façon pour l’entreprise d’accéder à un gisement de gaz particulièrement renouvelable stratégique.

 

Damien Roy, Président d'Agribiométhane, présente l'unité de méthanisation au ministre de l'agriculture

   

Actualité publiée le 02/07/2014


Assemblée Générale 2014 de l'AAMF :
première rencontre dans le Sud Ouest

   
 

Le temps n'était pas à la hauteur des attentes mais les visites de sites ont malgré tout permis d'aller à la rencontre des adhérents du Sud Ouest


 

Actualité publiée le 05/05/2014


Salon Biogaz Europe: une édition très agricole et très réussie!

   

Cette année, en invitant l'AAMF et Trame comme partenaires de l'évènement, il était clair que le salon Biogaz Europe misait sur la méthanisation dans le secteur agricole et les retours d'expérience du terrain. Cette édition a été une réussite, couronnée par la visite sur le salon du ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll. L'occasion pour Alain Guillaume et Jean Marc Onno, qui représentaient l'AAMF, de rappeler combien la méthanisation agricole est une activité qui reste fragile même si elle fait beaucoup parler d'elle. Les thématiques des conférences et ateliers du salon étaient d'ailleurs là pour échanger sur ces difficultés, encore nombreuses: approvisionnement, digestat, acceptabilité... sur chacun des sujets, les agriculteurs de l'AAMF ont été invités à s'exprimer, donnant une vraie vision concrète des problématiques que peuvent rencontrer les porteurs de projet de méthanisation agricole.

 

Alain Guillaume, Président de l'AAMF, fait part au Ministre de l'Agriculture des difficultés rencontrées par les agriculteurs méthaniseurs

La soirée du jeudi a été l'occasion pour les adhérents de l'AAMF de se retrouver autour d'un repas pour évoquer les actualités du moment (fiscalité, contrôles ICPE) et les projets de l'association. Enfin, les visites techniques, organisées sur 2 circuits qui mettait chacun en valeur l'installation d'un adhérent AAMF ont illustré concrètement la méthanisation agricole.

Actualité publiée le 03/02/2014


 

Les AAMF visitent le premier site agricole d'injection de biométhane

   

Les rencontres ont été l'occasion d'assister à une démonstration d'un outil de récolte des pailles de maïs, le biochipper de BioGasTechnik.

Invités à Chaumes en Brie les 10 & 11 octobre pour les rencontres AAMF, les adhérents ont pu découvrir, en fonctionnement à plein régime, la première unité de méthanisation agricole valorisant le biogaz par injection. A Bioenergie de la Brie, le biogaz est en effet épuré et devient du biométhane, un gaz identique au gaz naturel... mais vraiment naturel! Il est ensuite injecté dans le réseau de distribution de gaz.

Mais ces rencontres ont aussi été l'occasion pour les membres de l'association de travailler sur d'autres sujets importants comme les CIVE, le digestat, les bonnes pratiques et la maintenance des installations.


Actualité publiée le 23/10/2013


Agriculteurs Méthaniseurs de France: l'énergie des professionnels de l'agriculture

   

Diaporama

 

 

 

 

 

 

 

Le 29 mars dans le Morbihan, Jean Marc Onno et les Agriculteurs Méthaniseurs de France ont accueilli Delphine Batho, ministre de l’Ecologie et du Développement durable, et Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, pour le lancement du plan EMAA (Energie Méthanisation Autonomie Azote).

Eleveur de porcs, membre du bureau de l’Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France, Jean-Marc Onno produit de l’énergie à partir d’une unité de méthanisation installée sur son exploitation. La chaleur créée lui permet de chauffer ses porcheries et son habitation, mais aussi les maisons de ses voisins, ainsi qu’une serre de production de spiruline (une algue alimentaire) et une champignonnière. De plus, les résidus du digestat du méthaniseur servent d’engrais pour les cultures de l’exploitation. Ces activités ont généré plus de vingt emplois sur cette petite commune rurale.

Alain Guillaume, président des Agriculteurs Méthaniseurs de France (association animée par Trame), et Jean-Marc Onno ont proposé aux deux ministres 6 mesures concrètes pour favoriser le développement de la méthanisation à la ferme.
Lire la suite du communiqué de presse


Actualité publiée le 29/03/2013


 

 

 

 

 

 

Dernière modification le 11-09-2017 par Fabienne AUDOUARD.
Cette page a été consultée : 1110 fois.