UA-3269600-1

Une nouvelle réunion de présentation des métiers agricoles s’est déroulée le 20 juin 2014 à la Maison Commune Emploi Formation, 1 rue Béteille à Rodez.

Elle a été organisée en partenariat avec la chambre d’Agriculture, l’ASAVPA et la Bourse de l’Emploi en Agriculture, l’Espace
emploi de la FDSEA, l’ADPSA, les Jeunes Agriculteurs, le CFPPA de la Roque et un représentant des métiers de l’agro-alimentaire

Étaient présents pour témoigner de leur métier Sébastien Issalis, salarié  agricole et Valérie Imbert, agricultrice.



Valérie Imbert s’est installée comme agricultrice, avec son mari, en production bovine, après un BTS une licence professionnelle,
ainsi que 10 ans d’expérience à l’extérieur. Ce passage hors de l’Agriculture lui a permis de mieux voir les avantages et inconvénients de ce métier et que « l’herbe n’est pas plus verte dans le pré du voisin ».

Pour elle « le gros avantage, c’est qu’on bosse pournous ». C’est un métier intéressant parce qu’il y a de la polyvalence. Les femmes n’ont pas à se sous-estimer et doivent pouvoir s’y imposer car elles apportent une autre vision du travail et de son organisation « en utilisant plus leur tête et moins leurs bras ».

C’est un métier où on ne regarde pas les heures, qui demande à avoir un « projet de vie » et, en bovins viande où les apports ne sont pas réguliers, un « bon suivi de trésorerie ».


Sébastien Issalis travaille comme salarié agricole depuis son stage de fin d’étude de BTA. Après avoir travaillé chez un seul employeur, il est depuis quelques années dans un groupement de trois employeurs en bovins viande / veaux d’Aveyron et en canards.

"C’est une personne morale, le Groupement, sous forme d’association d’agriculteurs, qui m’emploie mais concrètement sur le terrain, j’ai en fait trois employeurs chez qui je vais en alternance avec une certaine régularité. Pour avoir un suivi des troupeaux, il faut cette régularité et aussi qu’il n’y ait pas trop d’employeurs. Il est important aussi qu’ils s’entendent bien ».

Il a passé, dans le cadre de la formation professionnelle indemnisée par le FAFSEA, le poids lourd puis super-lourd : « la formation continue est indispensable pour un salarié. Nous avons des droits et il est important de les utiliser ».

Dans ces métiers, « on nous demande d’être à la fois de plus en plus spécialisés et de plus en plus polyvalents ! » On m’a proposé de m’installer mais « salarié est un choix qui a ses inconvénients mais aussi des avantages. Et puis pour s’installer en élevage, il faut beaucoup de capitaux... »



En complément, les métiers de l’agro-alimentaire ont aussi été présentés. C’est un secteur dit
d’activité « vitale » comme l’agriculture qui génère en Aveyron 4835 emplois dans 515 entreprises, dont beaucoup de PME. Les métiers y sont variés avec des compétences demandées du CAP à la licence.

Les gros secteurs représentés en Aveyron sont la viande, la charcuterie et les salaisons, le lait et la fromagerie et la boulangerie-pâtisserie.

60 % des emplois sont dans la production, 15 % dans le commerce, 10 % dans la logistique, 6 % dans la maintenance et 5 % dans le contrôle de la qualité.

Ce sont des métiers où il y a en permanence de l’emploi. Ils demandent de pouvoir commencer tôt le matin (souvent) de pouvoir travailler dans le froid ou le chaud. Une partie de ces emplois sont délocalisée un peu partout dans le département, ce qui suppose de la mobilité et de disposer d’un véhicule.

Les voies d’accès en Aveyron sont notamment le BP IAA (Industrie Agro Alimentaire) à Rodez ou le BTS IAA à Villefranche de Rouergue. Il y a souvent encore la possibilité de progresser dans l’entreprise par sa valeur.

Dernière modification le 17-06-2015 par Bernard Gauvain.
Cette page a été consultée : 3213 fois.

Recherche
Dernières offres d'emploi

03/12/2018  - sud-est Decazeville - 218 094

CUMA recherche salarié pour conduite matériel et soin animaux chez adhérents - CDI 35 h - A pourvoir dès que possible

22/11/2018  - Calmont (sud de Rodez) - 218 093

Exploitation ovins lait recherche salarié soin brebis et conduite de matériel - CDD plein temps - 5 mois - A pourvoir au début janvier 2019

16/11/2018  - Alrance - 218 092

Exploitation ovins lait recherche salarié pour agnelage, soin brebis et conduite de matériel - CDD plein temps - 3 mois - poss CDI - A pourvoir au 10 décembre

Voir la page des offres d'emploi

Brèves Trame